Les lunettes de l'internet

Le magazine consumériste britannique « Which ? » (équivalent de notre « Que Choisir ? ») juge sévèrement les équipements vendus par les e-opticiens. « Ces produits, souvent de qualité inférieure, peuvent endommager la vision ou générer des maux de têtes », conclut une de ses récentes enquêtes.

Presque la moitié des équipements sont mauvais, 10% « lamentables »

Des experts ont étudié 36 paires achetées sur 13 sites Internet :
– 15 ont échoué aux tests, notamment en raison du non-respect de la prescription
– 4 ont même été jugées « lamentables »
– 10 ne correspondaient pas aux normes fixées pour l’industrie britannique
– 5 « e-opticiens » ont livré des équipements progressifs jugés « potentiellement dangereux », voire « extrêmement dangereux » pour l’un d’entre eux. Ce dernier était vendu 69 livres (86 euros) par le site Goggles4U.com, qui expédie ses produits dans le monde entier.

« Les erreurs de prescription et les mauvais centrages peuvent causer des maux de tête et une fatigue oculaire. Ces lunettes peuvent être dangereuses lors de la conduite d’un véhicule ou dans les escaliers », avertit Which ? . Certes, les 21 autres paires ont satisfait aux tests, mais 10 ne les ont franchi que « de justesse », regrette le magazine. « Ceux qui ont une faible correction ont davantage de chances de recevoir une paire acceptable », constate-t-il. En effet, 8 des 9 paires unifocales « standard » (correction inférieure à + ou – 5D) ont été approuvées par les experts.

Les lentilles ne sont pas en reste

Les « e-opticiens » sont également incriminés par le magazine en matière de contactologie. Les enquêteurs ont testé 15 sites Internet, en commandant des lentilles sans ordonnance, ce qui est illégal en Grande-Bretagne : seuls deux d’entre eux ont refusé la vente. Tous les autres ont expédié les lentilles au mépris total de la loi en vigueur.

Source : www.acuite.fr

Laisser un commentaire