Ufc Que Choisir, vraiment n°2 au classement ?

Les fidèles lecteurs du magazine UFC Que Choisir auront certainement lu l’étude portant sur les opticiens dans le numéro de septembre. Ce sont des opticiens nantais qui ont été testés.

Claireux Barillerie apparaît dans ce test sous le pseudonyme : « Indépendant n°4 ».

Après livraison de l’équipement, celui-ci a été comparé aux autres,  la monture a été soumise à différents tests et les verres expertisés par une personne compétente.

 Vous constaterez par vous-même notre bon positionnement dans le classement général mais nous souhaitons apporter quelques précisions sur les points négatifs.

– « la correction de la presbytie est insuffisante » (p50) : Au moment de la vente nous avons essayé la prescription de l’ophtalmologiste. La correction de près s’est avérée trop forte. La compensation a donc été modifiée.

Depuis Avril 2007, ces actes font partie de nos prérogatives, il est donc normal de ne pas trouver une valeur de presbytie conforme à l’ordonnance (cf article : Vos ordonnances sont valables 3 ans

– dénominations : « Verre » et « Antireflet » non spécifiés (p51) : Il s’agit de verres « SIRUS 1.5  » de  BBGR, verrier français, avec un traitement « Neva Max ». Chaque verre progressif est identifié par des gravures spécifiques. Or ici, seule la facture a visiblement été utilisée dans le cadre de l’étude (les dénominations des articles n’apparaissent pas forcément sur nos factures). De plus, nous délivrons la carte d’identité des verres au client.

Comme vous pouvez le constater, ces deux seuls points pénalisant dans le classement de l’étude ne sont pas négatifs dans la réalité.
Il s’agit plus de lacunes dans la récupération d’informations, ou de méconnaissance de la loi nous permettant de modifier une prescription médicale en cas de doute.
Alors, seulement n°2?

 

[gview file= »http://www.claireux.com/wp-content/depot/photos/Article%20Que%20Choisir.pdf »]

Laisser un commentaire